FANDOM


Tharegor Rysur est un rescapé de Gilnéas, anciennement apprenti Druide à Darnassus durant plusieurs années. Il appartient maintenant à la milice Epsilon en tant que membre des Lumières, agissant dans la plupart des cas comme un combattant mais aussi dans de rares cas comme soigneur (peu doué dans ce domaine, il ne soulage les blessures que temporairement).

Apparence

L'homme possède une musculature sèche, ni trop musclé, ni trop peu. Il est aisé de remarquer qu'il mise bien plus sur sa rapidité que sur sa force, mais n’excelle dans aucun des deux. Il sera souvent habillé de manière discrète, du cuir sombre de préférence. On le croisera rarement en tenue de ville et il ne possède aucun apparat visible. La seule excentricité du Gilnéen est une canne à pêche ornée en son manche d'un cristal typiquement Draeneï, qu'il utilise parfois au combat. Cela reste situationnel et risqué mais cette même canne semble modifiée afin de convenir à une altercation (Fil des plus résistants, ajout de jointures en ferraille, ...). Un bâton était utilisé il y a peu encore par Tharegor avant de se briser lors de l'affrontement contre un Gangr'Orc en Daenor, sous les coups répétés de l'humain. Depuis, il se bat principalement au corps à corps.

Sa forme de Worgen est plus chétive que la "normale", d'une taille également moindre, restant néanmoins un avantage de plus à son agilité globale.

Personnalité

A contrario de sa compagne, Myra Rysur, Tharegor semble plus réservé et en retrait. Respectueux et souriant la plupart du temps, il aura malgré tout tendance à s'isoler si on lui laisse le choix. Depuis son arrivée chez Epsilon et certainement à force de cotoyer sa fiancée, son comportement change sensiblement et il lui arrive parfois même d'avoir une attitude très affirmé. Cela lui aura valût de rares altercations orales avec Jack Campillo ainsi que quelques membres de la milice, Tharegor n'étant pas toujours d'accord avec le chemin qu'emprunte Epsilon. Se fiant bien plus à son jugement qu'à celui des autres, il saura néanmoins s'apaiser (sauf lors de rares occasions) si son interlocuteur lui semble raisonnable et/ou rassurant. Il a l'humour facile mais a tendance à rapidement le perdre face à une situation invraisemblable. Le gilnéen a perdu sa joie de vivre naturelle, récemment, à la suite de la campagne en Tanaan et de l'ambiance actuelle qu'il juge "trop laxiste".

Tharegor témoigne peu en public de sa proximité avec les arts druidiques, fruit d'une pudeur qui le caractérise totalement, mais se rend très souvent à Darnassus pour visiter son instructrice de longue date et amie, "Nelesha".

Famille & Relations

Parents et fratrie

Thanir Rysur : Le père de Tharegor fût son premier instructeur, Druide de la moisson respecté par ses proches et pairs. Calme et réfléchi, il aura sût canaliser l'énergie débordante d'un jeune homme au caractère bien trempé. Thanir aura cédé sa place d'adulte pénible dans les yeux de Tharegor au profit d'un modèle à suivre ainsi que d'un ami proche, le père ayant un laxisme volontaire concernant l'autorité, contraste total avec le comportement de sa femme. Disparu

Lena Vign : Lena menait la vie dure au sein de son foyer, obsédée par la propreté ainsi que par l'ordre des choses. Souvent en conflit avec son mari, bien trop permissif à son goût, elle levait pourtant une punition sur un simple regard attristé et ne ratait jamais la petite histoire avant de border sa progéniture. Elle était de ces femmes qui n'oublient jamais une parole et pensent avant ses enfants à ce dont ils ont envie. Pour toutes ces raisons, Tharegor garde une infinie tendresse pour sa mère ... ainsi que de nombreuses angoisses vis à vis de la propreté. Disparue

Sara Rysur : Cadette Rysur, née bien après Tharegor. Elle aura vu le jour dans une ambiance gilnéenne bien plus installée et sombre que son grand frère et aura ainsi eu le droit à une éducation bien plus protectrice et permissive. Archétype de la fillette chouchoutée, elle calque son caractère sur celui de "Regor" par mimétisme mais ne semble pas comprendre le comportement plus calme et réservé de ce dernier au fil des années. Le druide, qui la surnommait "Murloc", la couvait un peu trop et considère sa disparition comme l'incident le plus grave qui ait eu lieu à Gilnéas. Disparue

Famille patrilatérale

Ailbirt Rysur : l'Oncle le plus vieux de Tharegor et Sara, ayant brillé par son absence. Tharegor ne l'a croisé que trois fois durant son enfance. L'homme lui a semblé fermé et froid lors de toutes ses rencontres avec, le druide n'en a jamais compris les raisons. Il fût à l'époque un notable de Gilnéas, arborant une allure propre et une prétention apparente.

Oliv Rysur : La femme d'Ailbirt se faisait très souvent discrète et aussi peu présente que lui. Son caractère peu marqué ne laissait planer aucun doute quant à savoir qui dirigeait, chez eux.Elle semblait avoir de l'affection pour Sara, les rares fois où elle la voyait.

Elward Rysur : Plus jeune qu'Ailbirt mais plus vieux que Thanir, il est le parrain de Tharegor. Il ne le connût que durant ses premières années et en dépeint une image approximative grâce aux histoires que lui racontait Thanir. Il fût un chasseur émérite qui inculqua les rudiments de la traque à ses deux frères. Bon vivant au caractère facile, il disparût aux abords du Bois de la Porte, un matin brumeux, ses deux frères ne retrouveront jamais le corps.

Famille matrilatérale

Fanni Vign : La seule tante de Tharegor venait parfois les visiter et passait des heures à discuter avec sa soeur. Plus jeune que Sara, elle n'essayait d'imposer aucune autorité aux enfants Rysur pour privilégier un humour facile et leur ramenait souvent deux ou trois babioles en guise de cadeaux. Son désir de fonder une famille ne voyant pas le jour, elle considérait son neveu et sa nièce comme une sorte de consolation. Bien que portée sur les hommes, elle restera vieille fille jusqu'à sa mort peu après la chute du mur, occupant à ce moment un poste militaire. L'humour parfois vaseux de Tharegor lui a sans nul doute été transmis par Fanni.

Famille par alliance

Myra Dessym : La fiancée de Tharegor. Le couple reste discret et pudique mais combat la plupart du temps côte à côte, chaque évènement aussi bien bénéfique que néfaste les rapprochant. Leurs fiançailles prévues en rentrant de la campagne en Draenor furent retardées par la menace Dessym mais sont toujours d'actualité. Tharegor avait la fâcheuse tendance à surprotéger la frêle prêtresse au départ mais se rendît vite compte de son évolution, considérant à présent son parcours comme exemplaire.

"Nelesha" : Instructrice Kal'Doreï principale de Tharegor et amie proche. Elle aura été tout autant un soutient morale qu'un mentor pour le druide mais ne lui a jamais caché qu'il était loin d'être un élève brillant. Le calme et l'assiduité de Tharegor auront cependant été remarqués et apprécié par cette Elfe au caractère strict. Ils se rencontrent à Darnassus de façon plus ou moins ponctuelle, leur relation s'axant toujours sur le mentorat.

Autres

Blanche : La jeune prêtresse réside dans la maison Rysur actuellement et possède même sa chambre personnelle, recueillie par Myra qui s'est prise d'affection pour la demoiselle. Tharegor ne voit pas de soucis majeur à sa présence et conserve une entente cordiale avec elle, considérant qu'elle est bien mieux lotie auprès d'eux plutôt qu'isolée à l’Église d'Hurlevent. Elle partageait la tente du couple avant qu'ils ne possèdent leur demeure, discrète et d'un respect rare. Les deux individus se croisent peu mais semblent partager une vague amitié.

Vatherius Fenaar : L'être le plus proche encore vivant de Myra. Tharegor aura eu du mal à s'entendre avec, au début, les deux caractères particuliers s'affrontant. Après quelques discussions houleuses, le gilnéen a apprît à comprendre cet Elfe de la nuit et éprouvera même de la compassion. C'est pour ces raisons qu'il lui aura même proposé d'avoir sa chambre chez les Rysur, bien conscient que Myra reste la seule cause qui tienne encore Vatherius en vie. C'est en quelque sorte le père de substitution de la prêtresse, considéré en tant que tel par Tharegor, du moins.

Marisya : Le caractère froid et impassible de la Draeneï aura poussé Tharegor à creuser, au départ, par curiosité et défi personnel, Devenant pour l'humain une sorte d'amie "handicapée". Il reçût lors de la campagne en Draenor une canne à pêche ornée en son manche d'un cristal Draeneï qui devînt son arme principale. Bien moins proche d'elle que Myra, il risqua tout de même sa vie pour l'extirper des griffes de la Légion Ardente. Aux yeux de Tharegor, le récent comportement de Marisya frise la crise d'adolescence mais il espère encore qu'elle trouve un jour la paix intérieure.

Jack Campillo : Le chef de la milice Epsilon était encore il y a peu de l'avis de Tharegor un meneur avec du charisme, ses discours étant sa plus grande force. Sa faculté à motiver les troupes et faire raisonner dans les crânes les valeurs et convictions avaient aidé à bien des victoires sans nul doute. Mais son air de bon copain et ses blagues parfois enfantines ne suffisent plus à dissiper les doutes du Gilnéen depuis que des rumeurs des plus étranges aux plus ridicules circulent sur Jack. Gamma lui ayant confié un livre bien étrange où figure le nom de Campillo, il doute maintenant de la candeur du chef. Mais Gamma étant un être manipulateur et obscur, Tharegor préfère attendre des réponses en silence, privilégiant le bénéfice du doute.

Familiers et montures

Rodrigue, un agneau qu'il a recueilli peu après son arrivée chez Epsilon. Mis à part un nom ridicule, il ne sert pas à grand chose et traîne dans les pattes du druide la plupart du temps. Il ne l'amène à Morteveille et en mission que très rarement, même si l'animal est maintenant un mouton bien nourri et imposant il est bien mieux à brouter l'herbe dans le petit enclos des Rysur en attendant le retour de son maître. Tharegor ne comprend pas le façon de dénigrer Rodrigue dont fait souvent preuve Myra, il prend souvent sa défense. Tharegor dût le laisser à contrecœur en partant pour Draenor, le retrouvant par miracle sain et sauf à son retour en Azeroth, libéré de son inquiétude ainsi que de sa culpabilité.

Vaillant et Signe, le premier étant un griffon dont Tharegor s'est occcupé durant quelques temps en voyant Myra le négliger, mécontent. Il a moins besoin de l'entretenir dorénavant, sa propriétaire prenant ses responsabilités plus au sérieux. Le second est le cheval de Myra, il en prend soin quand elle est absente ou trop occupée.

Formations & Compétences

Monte : Aucunes difficultés à chevaucher même s'il le fait rarement, ne possédant pas de cheval.

Maroquinerie : dépecer, tanner les peaux, confectionner toutes sortes d'objets en cuir, fabriquer des tentes, des vêtements à vocation défensive, il maîtrise le travail du cuir.

Druidisme : Encore "novice" dans l'art druidique, il est en communion parfaite avec la nature mais est loin d'en dominer toutes les subtilités. Il n'utilise quasiment jamais les Changeforme et leur aspect est piteux. Les soins naturels ne sont également pas son domaine, il est capable d'apaiser la douleur de façon temporaire mais ne guérit pas les blessures marquées. Les sorts naturels offensifs restent son point fort. Depuis son retrait à Darnassus dans le but d'améliorer ses compétences face aux Dessym, il est un peu plus polyvalent mais encore loin d'un résultat satisfaisant.

Darnassien : Le parle avec aisance, a encore du progrès à faire et ne saisit pas toutes les subtilités mais tient une discussion sans trop de soucis.

Pêche : Passe-temps avant tout, lui permet d'entraîner sa dextérité et ses réflexes. Certaines techniques sont appliquées en combat.

Corps à corps : Autrefois exclusivement utilisé en forme de Worgen, adopte peu à peu ce style de combat en forme humaine, plus tourné vers le pugilat. Maîtrise certaine mais pas excellente.

Équipement & Possession

Canne à pêche de Tharegor, ornée d'un cristal Draeneï en son manche et retouchée pour plus de résistance en combat. Matériel adapté (Nylon, jointures en alliage, hameçon triple) au combat.

Histoire (Temporaire, extraits de candidature)

Tharegor Rysur mène une enfance paisible, gamin difficile et turbulent, profitant de son statut de fils unique. Il vît difficilement l'arrivée de sa sœur dans la famille et sera jaloux les premières années. Son attitude exaspérant Lena au plus haut point, elle pousse Thanir à le prendre sous son aile après que les parents aient tout essayé. Le Druide de la Moisson prend ce rôle à cœur et convie finalement le garçonnet curieux à passer du temps avec lui plutôt que de le suivre de façon peu discrète, caché dans les buissons à s'écorcher les genoux.

C'est en cette période que le jeune Gilnéen prît part activement à l'enseignement de Thanir, son père trouvant même au travers du druidisme le moyen de contenir un peu mieux l'énergie et le caractère de Tharegor, à dessein.

Tharegor jeune

Tharegor, 22 ans

En l'an 31, Tharegor est dorénavant un tout autre homme. Enfin sorti de l'enfance, il apparait comme un garçon calme et réfléchi, fort de son apprentissage, tandis que Thanir semble de plus en plus renfermé et distant depuis quelques temps. Fréquemment éloigné de la maison familiale par son père, il passe ses nuits en solitaire, à la belle étoile, considérant cela comme une partie de son éducation druidique. Alors qu'il rentre chez lui par une nuit chaude, Tharegor se retrouve nez à nez avec une silhouette humanoïde, qui lui mastique l'avant-bras gauche sans aucune forme de politesse.

Reprenant ses esprits quelques heures plus tard, bien au chaud dans son lit, la fièvre qu'il couve lui a sûrement fait cadeau d'un étrange cauchemar. Tharegor a à peine le temps de dévaler les escaliers de la demeure avant de s’apercevoir qu'il est le seul présent, si l'on en croit le silence pesant qui règne. Après maintes recherches, nulles traces de Sara, Thanir ni même de sa mère. En repensant au moment où il sort de la maison en courant, la gorge et les membres brûlants, le sol de plus en plus proche, Tharegor peine à se souvenir de la suite des évènements.

Au bout d'une bonne semaine d'errance partielle dans les terres de Gilnéas, force est de constater que ce n'est pas qu'une simple fièvre. Le travail effectué sur lui-même, ces dernières années, lui aura au moins permis des moments de lucidité. A la suite de son errance, Tharegor embarque pour Darnassus, où il ne craint plus d'être abattu en révélant son aspect maudit. Il parvient à pousser ses connaissances acquises avec Thanir, auprès de Druides Elfes. Il s'essaye au Changeforme, sans franc succès, et quelque peu impatient quant à cette forme de druidisme. A son grand soulagement, il reprend peu à peu le contrôle sur le Worgen avec l'aide de ces mêmes "enseignants". Comble du désarroi, personne n'a eut vent des Rysur, bien qu'il soit peu étonné par les réponses obtenues.

Au sein d'Epsilon

Tharegor fait la rencontre de Myra Dessym, lui prêtant son nom pour ensuite former un couple soudé. Ils rejoignent Epsilon à deux, faisant la connaissance de Jack Campillo lors d'un voyage à Dalaran. L'homme participe à la vie active de la milice, vivant au pied de la tour, au cœur des évènements. Il obtient le grade de Murmebrume dès les premiers mois et s'implique à part entière. Il participe à la campagne en Draenor et sera capturé par Orgrim, en compagnie de quelques camarades. Ils parviennent à en réchapper par un concours de circonstances impensable.

Il se joindra ensuite aux combats contre Asmora et revivra certaines frayeurs en croisant des réprouvés, finissant notamment au milieu d'un lac rempli de cadavres. Sa route croisera celle des Dessym, qu'il veillera à exterminer sans compromis assisté par ses collègues afin de libérer Myra de tout danger. Depuis qu'il s'est éloigné de la tour de Morteveille il s'implique moins et tâche de construire sa propre vie en parallèle, désormais moins réticent à faire un trait sur son passé. Il a tout de même accédé au grade temporaire de Parangon une première fois au terme de la mission en Tanaan, ébranlé dans ses convictions vis à vis d'Epsilon à la suite des évènements en rapport avec l'Oméga, la mort de Marisya et le chemin emprunté par la milice. Doutant de la bonne foi des dirigeants, aidé par le voile sombre qui recouvre certains aspect d'Epsilon, il reste néanmoins disponible et répond à l'appel fréquemment. Tharegor se refuse clairement à jouer le rôle d'un meneur mais sait prendre des décisions quand la situation devient critique.

Anecdotes

- Sa forme de Worgen est peu utilisée, lui procurant une souffrance encore trop forte pour le moment. On le verra souvent arriver déjà transformé, estimant qu'il est trop dangereux d'improviser la chose en territoire hostile.

- Son équipement (généralement en cuir) est retouché à l'aide de ses talents en retouche du cuir. Des sangles discrètes sont ajoutées aux coutures principales, qu'il détend avant d'entamer sa transformation afin de ne pas étouffer dans une armure trop petite ou tout simplement d'arracher le tout.

- Ses capacités en tant que Worgen ne sont pas énormément développées mais ils suffisent à faire de lui un traqueur talentueux quand il s'agit d'animaux. Pour ce qui est d'humanoïdes ou de suivre la trace d'une odeur, il est loin d'être le meilleur.

-Il ne parle jamais de Gilnéas par choix mais fredonne parfois un air, toujours le même.

Gilnean Lullaby02:09

Gilnean Lullaby

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.